Actée noire - monographie

Actaea racemosa, Linné (anciennement Cimicifuga racemosa)

Soulager plusieurs symptômes de la ménopause :

  • bouffées de chaleur,
  • dépression,
  • douleurs articulaires
Extrait du livre Materia Medica de Flora Medicina : un ouvrage de référence en français sur les plantes médicinales

Parties utilisées

Racines et rhizomes.

Propriétés médicinales

PRIMAIRES SECONDAIRES
Emménagogue Nervin/sédatif
Anti-inflammatoire Hypotenseur (vasodilatateur périphérique)
Antispasmodique Anti-dépresseur
Tonique utérin Hypoglycémiant
Parturient Sédatif cardiaque
Oestrogénique/régulateur Anodin
Ocytocique Anti-dépresseur

Indications

Actée noire - Actaea racemosaSystème reproducteur féminin

L’actée noire est un puissant relaxant/antispasmodique pour le système reproducteur. Aussi, ses composantes à effet œstrogénique aident à normaliser les fonctions de ce système et des études ont démontré qu’elles ne stimulent pas la prolifération des cellules cancéreuses mammaires, qu’elles agissent sur l’axe hypotalamo-hypophisaire et elles aident à diminuer la perte osseuse. De plus, ces fonctions inhibent carrément la prolifération des cellules cancéreuses qui réagissent à l’œstrogène en provoquant l’apoptose de ces dernières (Hostanska et al. 2004).

Ménopause et l’effet oestrogénique de l’actée à grappe noire

L’actée noire semble produire son effet œstrogénique par plusieurs voies. Certaines de ses composantes se fixent aux récepteurs lorsque l’œstrogène est trop abondante, tandis que d’autres stimulent la formation d’œstrogènes lorsque le taux de cette hormone est trop bas. Selon une étude, les niveaux de LH et FSH restent normaux, son mécanisme d’action sur l’œstrogène se passerait possiblement au niveau des neurotransmetteurs (Seidlova-Wuttke et al. 2006b) qui seraient dopaminergiques (Jarry H., Mettel M., Spengler B. et al. 2003)

L’actée à grappes noires agit donc sur tous ces symptômes :

  • Bouffées de chaleur
  • Sécheresse vaginale
  • Anxiété
  • Dépression
  • Maux de tête
  • Perturbation du sommeil
  • Étourdissement
  • Baisse de concentration
  • Baisse de libido
  • Douleurs aux articulations

De plus elle inhibe la perte de masse osseuse due aux changements hormonaux (Hunter, 2000) et stimule l’activité des ostéoblastes (Wuttke et al., 2006). Des extraits d’actée noire semblent aussi augmenter l’excrétion de collagène 1 et ostéocalcine (Jarry H., Mettel M., Spengler B. et al. 2003).

Une étude sur 629 femmes en ménopause qui prenaient 2 comprimés de 40 mg d’actée noire standardisés à 2 mg de 27-déoxyactéine 2 fois par jour, a démontré que 80% de ces femmes ont vu une amélioration marquée de leurs symptômes psychologiques et physiques à l’intérieur d’un laps de temps de 6 à 8 semaines. Plusieurs études différentes qui mesuraient différents symptômes de ménopause ont comparé l’usage de l’actée noire à des œstrogènes synthétiques combiné à des anxiolitiques synthétiques (DIAZÉPAN) et ont démontré que l’actée semble plus efficace que les deux médicaments ensemble. (Pizzorno et Murray, Text Book of Natural Medicine, p. 849).

Dans une autre étude faite avec 136 femmes qui prenaient du Tamoxifen à la suite de traitements de chimio et radiothérapie pour un cancer du sein, la moitié de ces femmes qui prenaient de l’actée noire en plus du Tamoxifen n’avaient pas de bouffées chaleur ; seulement 24% de celles-ci avaient quand même des bouffées de chaleur intense par rapport à 79,3% dans le groupe qui ne prenaient pas d’actée noire.

Inflammatoins, douleurs

L’actée est une puissante anti-inflammatoire pour tout le système reproducteur, que ce soit au niveau des ovaires ou de l’utérus : crampes menstruelles, douleurs et inflammations associées à l’endométriose, inflammations des ovaires ou des trompes…

Malgré son effet oestrogénique, elle est une des plantes les plus intéressantes pour le traitement de l’endométriose, probablement comme elle bloque les sites récepteurs à l’œstrogène. Elle est particulièrement intéressante pour 4 raisons :

  • compétition sur les sites récepteurs,
  • effet anti-inflammatoire,
  • effet antispasmodique,
  • décongestionne le bassin

Elle soulage les crampes menstruelles, puisqu’elle va surtout diminuer la formation de caillots et aider à ce que l’évacuation des résidus de l’endomètre se fasse plus efficacement, sans oublier son action antispasmodique. Elle diminue aussi la congestion au niveau du bassin.

Vagin

Elle soulage différents déséquilibres au niveau du vagin (sécheresse vaginale, atrophie vaginale, douleur au coït, vaginisme, dyspareunie). Selon une étude, elle diminue la sécheresse vaginale grâce à sa légère action oestrogénique (Wuttke et al. 2006).

Aménorrhée

Par son effet emménagogue, elle peut aider à déclencher les menstruations qui retardent. On l’utilise même dans les mélanges abortifs.

Grossesse et accouchement

Cette plante est d’une aide appréciable lors des accouchements. C’est d’ailleurs une des utilisations traditionnelles chez les Amérindiens. Elle aide à RÉGULARISER LES CONTRACTIONS, donc à prévenir les hémorragies post-partum. On commence à prendre l’actée de deux à quatre semaines avant l’accouchement. Lors de l’accouchement, elle peut aider à DIMINUER LES DOULEURS DES CONTRACTIONS (pas les enlever, juste les diminuer !).

Elle peut aussi aider à dilater le col et STIMULER AINSI LES CONTRACTIONS qui retardent. Dans ce cas, Susun Weed recommande de prendre 10 gouttes de teinture sous la langue à chaque heure et la dilatation devrait s’opérer au bout de quatre heures.

Pendant la grossesse, elle est utilisée pour soulager les DOULEURS MAMMAIRES.

L’actée noire aide à dynamiser et régulariser en cas d’INFERTILITÉ, d’INSUFFISANCE OVARIENNE ou d’OVAIRE POLYKYSTIQUE.

Système reproducteur masculin

L’actée noire est utilisée traditionnellement pour diminuer les douleurs prostatiques et testiculaires. Une étude faite sur des animaux a démontré que l’actée noire inhibe l’alpha-réductase, l’alpha dihydrotestostérone et le facteur de croissance à l’insuline (IGF), ce qui nous porte à croire qu’elle pourrait être intéressante pour soigner l’hypertrophie bénigne de la prostate et le cancer de la prostate (Seidlova et Wuttke et al., 2006b).

Sytème locomoeur

Rhumatisme, arthrite

Tel que mentionné plus haut, l’actée est une puissante anti-inflammatoire. Elle semble être plus efficace pour diminuer les douleurs persistantes associées à une congestion, comme les personnes qui se lèvent le matin avec des jambes qui semblent peser une tonne. Elle est moins efficace lorsque l’inflammation est plus chaude ou plus aiguë.

Système cario-vasculaire

Hypertension

En dilatant les vaisseaux périphériques, l’actée noire agit à titre d’hypotenseur. En diminuant la constriction artérielle, elle va doucement baisser la tension, tout en renforçant le pouls. Selon une étude, les glycosides triterpéniques (actéines, racemosides, cimicifugoside et 27-deoxyactéine) diminuent les spasmes vasculaires et la pression artérielle (Nuntanakaorn et al. 2006)

Troubles cardiaques

L’actée noire normalise les fonctions du cœur, surtout lorsqu’il a tendance à être en « excès » (pouls rapide, palpitations)… Elle peut aussi renforcer un pouls lent et régulariser le rythme cardiaque. Par contre, il est important de ne pas l’utiliser si on souffre de bradycardie.

Système nerveux

L’actée noire étant nervin et anti-dépresseur aide à diminuer la dépression en général surtout chez les femmes qui ont des idées noires. Selon une étude, elle réduit la dépression, l’irritabilité et la fatique (Nappi et al. 2005). Une autre étude démontre son efficacité contre la formication (Nappi et al. 2005).

Elle diminue aussi l’insomnie, utile à la ménopause lorsque les femmes se réveillent au milieu de la nuit et ont de la difficulté à se rendormir.

Elle soulage également :

  • Migraines associées aux menstruations
  • Névralgie optique et du tri-jumaux
  • Nerfs sciatique

Autres

Acouphène

Les acouphènes se traduisent par un bourdonnement dans l’oreille. Bien que le ginkgo soit un excellent choix pour cette pathologie, l’actée noire peut également être efficace. Ces deux plantes peuvent être combinées.

Coqueluche, asthme, toux spasmoïde

L’actée noire n’est pas une spécifique du système respiratoire, mais son action antispasmodique est très efficace pour soulager la toux qui n’en finit plus. D’ailleurs, elle était traditionnellement utilisée pour soulager tous les types de toux ou de problèmes respiratoires à caractère spasmodique, dont la coqueluche.

Contre-indications et toxicité

  • L’actée noire est déconseillée durant la GROSSESSE. Par contre, on peut la prendre comme « partus préparateur » et ce, jusqu’à quatre semaines avant l’accouchement.
  • Si prise en début de grossesse, elle est non-tératogénique et non-mutagénique.
  • Ne pas utiliser dans les cas d’HYPOTENSION et de BRADYCARDIE.
  • Ne pas utiliser pour les personnes qui ont une forte PRESSION INTRA-OCULAIRE
  • Une surdose d’actée à grappes noires produit un MAL DE TÊTE, surtout frontal et oculaire, des ÉTOURDISSEMENTS, une CHUTE DE PRESSION.
  • Peut aussi occasionner des DOULEURS GASTRIQUES ET ABDOMINALES. Ces symptômes arrêtent lorsqu’on cesse la prise de l’actée noire.
  • Éviter en grandes doses durant l’ALLAITEMENT.
  • Selon Brinker, éviter en cas de DYSFONCTIONNEMENT HÉPATIQUE. Par contre, selon Blumenthal, 2006, après avoir analysé toutes les données existantes, des experts ont trouvés que la quantité de preuve était faibles et qu’un lien de causalité ne pouvait être établit.

Interactions médicamenteuses

  • Éviter avec anti-hypertenseurs (effet cumulatif)
  • N’affectent pas le CYP3A4 et la pharmacocynétique de la digoxin (Gurley et al. 2006)

Solvants, modes d’utilisation et dosages

Décoction

Prendre de ¼ à 1 c. à thé de la racine par tasse d’eau - bouillie 15 à 20 minutes, 1 à 2 fois par jour.

Teinture - (alcool 40 % à 50 %)

Prendre 0.5 à 1 mL, 1 à 2 fois par jour. Bone : alcool 60%, 1 :2, 1,5-3 mL/jour Moore : alcool 90%

Comprimés

2 comprimés de 40 mg d’actée noire standardisés à 2 mg de 27-déoxyactéine 2 fois par jour

Combinaisons

  • SYSTÈME REPRODUCTEUR FÉMININ : actée à grappe bleue -l’actée à grappe noire et l’actée à grappe bleue ne sont pas interchangeables. Par contre, elles travaillent en synergie, autant comme partus préparateur que comme abortif. MÉNOPAUSE : vitex, millepertuis ; RHUMATISMES : autres altératives ; ACOUPHÈNE : ginkgo.
Cette monographie est un extrait du Materia Medica de Flora Medicina : un ouvrage de référence en français sur les plantes médicinales

Partagez!